Siège auto plus sale que les toilettes publics

L’une des choses les plus précieuses dans ce monde d’ici-bas, est sans conteste la santé de nos enfants, qui est une trésor à préserver absolument. Pour cette raison, en tant que maman, nous nous devons de nous tenir informées des éventuels risques de prolifération de bactéries dans l’environnement ménager qui entoure nos enfants, et surtout nos jeunes enfants.

En effet, nous négligeons parfois de nettoyer et de laver régulièrement des accessoires que nous utilisons pourtant quotidiennement pour eux. Notamment lors de déplacement en voiture avec lesiège auto. On l’oublie souvent mais la housse du siège auto devrait être lavée aussi souvent que les draps de lit, voire davantage car en plus des éventuelles taches de régurgitations de bébé et autres, il ne faut pas omettre que le siège auto s’utilise à l’extérieur de la maison et qu’il est donc en contact direct avec la pollution, les odeurs extérieures… de plus, contrairement à un lit, bébé peut également manger dans son siège, ce qui augmente le risque de prolifération de bactéries.

Des études montrent que le siège auto serait un véritable nid à bactéries et à microbes pouvant porter atteinte de manière évidente à la santé de nos enfants. En effet, une étude britannique récente a démontré qu’il y avait plus de bactéries sur un siège auto bébé que dans des toilettes, de quoi tirer la sonnette d’alarme. L’étude révèle également qu’il a été trouvé plus de 100 types de bactéries différentes et potentiellement dangereuses par centimètre carré de siège auto.

Ces bactéries, tristement connues pour les ravages sur la santé des personnes vulnérables, ne sont autres que la bactérie E-coli et les salmonelles. Ce type de bactéries prolifère très rapidement dans un environnement qui ne serait pas nettoyé régulièrement, comme l’intérieur d’une voiture par exemple.

Fièvres, nausées, diarrhées, douleurs abdominales, vomissements sont souvent les symptômes ressenties par les personnes atteintes par ces bactéries nocives qui peuvent provoquer des maux bien plus graves comme la déshydratation.

Pour parer à toute prolifération de bactéries, le meilleur moyen est encore de nettoyer très régulièrement en machine la housse du siège-auto et de veiller à ce que l’endroit où repose la tête soit toujours propre, de même que l’endroit où il pose ses mains. Il est également indispensable de toujours veiller à ce que le véhicule, qui transporte le siège auto et les personnes vulnérables comme les enfants, soit propre et dénué de tout déchets et autres restes de nourritures.

Une autre étude montre qu’une grande partie de la population ne nettoie son véhicule que très rarement, entre une et deux fois par an, ce qui est loin d’être satisfaisant si l’on veut se prémunir de manière efficace contre la prolifération des bactéries.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s